Kiné ou ostéopathe : comment choisir ?

Kiné ou ostéopathe : comment choisir ?

Douleurs musculaires, mal de dos, troubles des articulations, dos bloqué, douleur dans le cou, maux de tête chroniques, tensions viscérales… est-ce qu’il faut aller chez l’ostéopathe ou chez le kiné ? Ces deux disciplines utilisent la manipulation du corps pour traiter les maux, mais force est de constater qu’elles sont bien différentes tout en étant complémentaires. Pour vous aider à choisir le professionnel à approcher, suivez le guide.

Le kiné

Le kiné traite les blessures articulaires et musculaires via la rééducation, les massages, la physiothérapie et la thérapie manuelle sous différentes formes pour rendre au corps la fonction altérée. Le kiné propose 2 approches différentes : le traitement passif et le traitement actif. Le premier consiste à mobiliser le patient grâce à des massages, des étirements et des méthodes de ponçage des tendons tandis que le deuxième consiste à faire des mouvements pour renforcer et pour rééduquer les muscles tout en réapprenant un geste. Les traitements de kinésithérapie ne sont plus à prouver, et c’est très efficace pour une rééducation en post-chirurgical ou en post-traumatique. Praticien diplômé d’État, le kiné fait partie du personnel de santé, et les soins sont remboursés par l’Assurance Maladie.

L’ostéopathe

L’ostéopathe n’est pas un médecin, car l’ostéopathie est une médecine non conventionnelle. Son travail consiste à restaurer l’équilibre en général du corps via des manipulations. Il prend donc en compte le corps dans son intégralité. Il ne traite pas la douleur en elle-même, mais cherche ses origines afin d’arriver à un rétablissement à l’inverse du kiné qui agit sur la manière ciblée suivant la pathologie. En clair, il identifie les sources des déséquilibres en faisant un contrôle global. Il peut par exemple faire craquer les os de la tête alors que la douleur est localisée dans une autre partie du corps. À noter que les séances d’ostéopathie ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale.

Pour faire le bon choix entre l’ostéopathe et le kiné, voyez les symptômes. Si vous avez des affections chroniques à savoir un manque de souplesse, des douleurs liées à une insuffisance musculaire, une rééducation ou des affections demandant un long traitement, il vaut mieux aller chez le kiné. Par contre, en cas d’affections mécaniques aiguës de moins 3 mois comme une sciatique, une entorse, un lumbago… il faut se tourner vers un ostéopathe.